Return to site

Interview décevante du chercheur en IA Jean-Gabriel Ganascia, voici pourquoi

Interview décevante de Jean-Gabriel Ganascia :(

Quelques extraits assortis de mes commentaires :

"Les tenants de « l’IApocalypse » sont des personnes connues et respectées pour leurs travaux respectifs. Je pense à Stephen Hawking (spécialiste des trous noirs), Elon Musk, Max Tegmark (cosmologiste au MIT) ou encore Stuart Russell (chercheur en IA et informaticien). Leur argument est de mettre en avant certaines avancées fortes comme l’apprentissage automatique (deep learning) et profond, les progrès des voitures autonomes ou de la reconnaissance vocale pour prétexter que l’humain sera bientôt dépassé par ces technologies. Ils omettent toutefois un point crucial, ces progrès ont des limites et sont loin de mettre en échec l’humain dans l’ensemble de ses capacités. "

==Personne ne prétend que ces progrès mettent aujourd'hui en échec l'humain sur l'ensemble de ses capacités. Il enfonce une porte ouverte. La question est de savoir si cela arrivera et si oui, quand. Il lui appartient de ridiculiser cette interrogation, mais au final une bonne partie des chercheurs en IA pensent non seulement que c'est possible, mais en plus que ça arrivera au 21ème siècle! Cela doit nous interpeller et nous amener à nuancer les propos de Jean-Gabriel Ganascia

___

"Actuellement, de nombreux chercheurs ont publié leurs travaux à propos de réseaux neuronaux. Sur ce point, par exemple, nous sommes loin de reproduire le cerveau humain."

==oui le cerveau humain est très compliqué, on n'en comprend pas grand chose, mais bcp de chercheurs en IA pensent qu'on atteindra et dépassera le niveau de l'intelligence humaine non pas en copiant à la perfection le cerveau, juste en s'en inspirant. C'est l'exemple déjà cité ici de la conquête du ciel par l'homme avec des avions qui ne battent pas des ailes. Il faut aussi voir que l'évolution biologique est aussi compliquée par son besoin d'être économe en énergie, de s'auto-assembler et s'auto-réparer. On n'a pas besoin de reproduire cette part-là de notre complexité pour accoucher d'une IA super-intelligente.

____

"Les intelligences artificielles font de l’apprentissage supervisé. C’est-à-dire qu’elles apprennent sous couvert du soutien de l’homme, qui les dirigent via des algorithmes, des règles, des patterns. Mais les IA ne font pas réellement d’apprentissage non-supervisé."

== c'est vrai, pour l'instant, même si on peut rappeler que dès 2012 Google avait développé un algo capable de reconnaître des chats ds des screenshots de vidéos youtube en apprentissage non-supervisé. C'est vrai qu'on peut se demander pourquoi on n'a si peu progressé en la matière depuis. Mais encore une fois, cela ne préjuge pas de ce qui va se passer. Yann LeCun dit aussi : "If intelligence was a cake, unsupervised learning would be the cake, supervised learning would be the icing on the cake, and reinforcement learning would be the cherry on the cake. We know how to make the icing and the cherry, but we don’t know how to make the cake."

En réalité l'apprentissage non-supervisé est le gâteau qui fait baver tous les chercheurs, il est bien présomptueux qu'il leur résistera pour toujours, ou même que 30 ans...restons prudent et réfléchissons aux conséquences si la super IA voit le jour...

____

"Lorsqu’Elon Musk affiche sa crainte de l’intelligence artificielle, il précise ensuite qu’il entend créer une société qui va promouvoir le transhumanisme (ndr, l’amélioration de l’humain par le biais d’éléments connectés, bioniques). Ce que propose Elon Musk, c’est le pire cauchemar pour une société. Il nous vend en quelque sorte du rêve et l’un de nos pires songes en même temps."

=== "pire cauchemar" : y'a débat, y'a du pour et du contre, c'est pas aussi tranché il me semble. il décrète quant à lui que c'est un cauchemar mais il n'en fait pas la démontration. Si ces prothèses permettent d'oublier des souvenirs traumatisants, ou de ne pas oublier des bons souvenirs et mieux lutter contre Alzheimer, la démence, la dépression, est-ce que c'est à interdire ? Pente glissante peut-être, mais le débat reste entier, il le tue un peu vite :(

_____________

" Les groupes industriels veulent forger une croyance. Que la technologie est toute puissante, inarrêtable. Mais ce qui sous-tend leur action va plus loin. Ces sociétés ont des ambitions politiques. Ils sont libertariens par nature et veulent donc la destruction des Etats. L’ambition de ces acteurs, principalement américains, est de dépecer l’Europe."

===== un procès d'intention gratuit.. l'ambition des GAFA serait donc de dépecer l'Europe ? qu'est-ce que ça veut dire ? ça sonne creux et appelle plus d'arguments. Les GAFA profitent très largement aux gens par ailleurs, dire que le bilan est de très loin négatif est très hâtif, surtout sans explication

_____________

"Prenons Netflix par exemple, le principe des algorithmes de recommandation fait que le plaisir réel du choix disparait car ils tentent de stimuler notre désir. Ces modèles proposent de faire une sélection qui n’est pas fondée sur ce que l’on souhaite réellement car leur base, leur catalogue n’est pas complet."

=== Tant qu'on peut fouiller le reste du catalogue par ailleurs, il me semble qu'une liste de recommandations est mieux qu'aucune recommandation. Et quitte à suggérer des options, il faut forcément un algorithme pour décider de l'ordre dans lequel les placer. Pourquoi pas un ordre reposant sur ce que je suis le plus susceptible d'aimer ? Plutôt que l'ordre alphabétique ou n'importe quel autre ordre ?

C'est une critique récurrente des machines qui avec leurs algos de recommandation tueraient la "sérendipité" et nous enfermeraient dans des bulles d'information. Mais c'est une erreur, on peut très bien programmer une algo pour introduire 5%, 10%, 30%, 80% de nouveautés, pour recréer de la sérendipité. L'IA ne suppose pas de tuer le hasard, il est très facile d'injecter une dose de hasard dans des algos.

All Posts
×

Almost done…

We just sent you an email. Please click the link in the email to confirm your subscription!

OKSubscriptions powered by Strikingly